Le "Réfléxoire" a été constitué en janvier 2020, à l’initiative de la compagnie Mirelaridaine. C'est un groupe de réflexion interdisciplinaire ouvert aux personnes désireuses de partager et de se questionner autour des questions de notre alimentation.

Cette nouvelle aventure fût l’occasion de débuter un partenariat avec l’agence Sensible qui apporte ses compétences d’accompagnement, de coordination et de facilitation au projet.

Le Réflexoire : Qu'est-ce que c'est ?

Un groupe de réflexion interdisciplinaire qui propose des actions mutuelles et innovantes. Après deux éditions du temps fort « Les Banquets », en 2016 et 2018, porté par la Compagnie Mirelaridaine, les bilans et évaluation de ces deux éditions ont fait émerger

un fort désir de co-construire et d’échanger avec d’autres acteurs.trices.

 

Ainsi est né, en 2020, le « Réflexoire », groupe de réflexion interdisciplinaire autour de notre Alimentation, question centrale si ce n'est primordiale de notre société.

 

À l’intersection de plusieurs secteurs aux codes très différents, il réunit, à ce jour, une vingtaine de personnes aux expériences et compétences diverses et complémentaires : artistes, agriculteurs‧trices, chercheurs‧euses, artisan‧e‧s, cuisiniers‧ères, enseignants‧es, psychologues, travailleurs‧ses sociaux, habitants‧es, travailleurs.ses des métiers de la santé…

Le « Réflexoire » se réuni une fois par mois depuis février 2020. Les rencontres s’étalent sur toute l’année 2020, jusqu’à la prochaine édition du temps fort « Les Banquets » qui aura lieu en décembre. Nous souhaitons que cette dynamique s'inscrive de façon pérenne pour la suite et perdure sur plusieurs années.

Il s’agit de se retrouver régulièrement ensemble pour construire une dynamique collective joyeuse et innovante. L’objectif est de faire avancer la réflexion sur l’articulation entre l’art et l’alimentation, se cultiver et se nourrir les uns et les autres de nos compétences et savoirs.

Suite aux différentes réflexions sont nées plusieurs actions qui sont maintenues malgré le contexte sanitaire

> Une résidence de 5 jours et des capsules audio autour de l’alimentation et de l’érotisme,

> La création d’une collection d’images autour d'aliments considérés comme beau ou laid et des collages dans la ville,

> Des capsules audio ou vidéo autour du format "apéro-cinatoire".

> « Le pico karaoké » : chantons les aliments !