221114_trame_affiche_horizontale_page-0001.jpg

Le "Réfléxoire"

a été constitué en janvier 2020, à l’initiative de la compagnie Mirelaridaine. C'est un groupe de réflexion interdisciplinaire ouvert aux personnes désireuses de partager et de se questionner autour des questions de notre alimentation.

Cette nouvelle aventure fût l’occasion de débuter un partenariat avec l’agence Sensible qui apporte ses compétences d’accompagnement, de coordination et de facilitation au projet.

Le Réflexoire : Qu'est-ce que c'est ?

Un groupe de réflexion interdisciplinaire qui propose des actions mutuelles et innovantes. Après deux éditions du temps fort « Les Banquets », en 2016 et 2018, porté par la Compagnie Mirelaridaine, les bilans et évaluation de ces deux éditions ont fait émerger un fort désir de co-construire et d’échanger avec d’autres acteurs.trices.

 

Ainsi est né, en 2020, le « Réflexoire », groupe de réflexion interdisciplinaire autour de notre Alimentation, question centrale si ce n'est primordiale de notre société.

 

À l’intersection de plusieurs secteurs aux codes très différents, il réunit, à ce jour, une vingtaine de personnes aux expériences et compétences diverses et complémentaires : artistes, agriculteurs‧trices, chercheurs‧euses, artisan‧e‧s, cuisiniers‧ères, enseignants‧es, psychologues, travailleurs‧ses sociaux, habitants‧es, travailleurs.ses des métiers de la santé…

Il s’agit de se retrouver régulièrement ensemble pour construire une dynamique collective joyeuse et innovante. L’objectif est de faire avancer la réflexion sur l’articulation entre l’art et l’alimentation, se cultiver et se nourrir les uns et les autres de nos compétences et savoirs.

Le « Réflexoire » se réuni une fois tous les deux mois. Les rencontres s’étalent tout au long de l’année, jusqu’à la prochaine édition du temps fort « Les Banquets » qui a lieu en décembre les années paire.

Petite chronologie du « Réflexoire » :

En 2022, « joyeuse année », nous avons enfin l’occasion de nous réunir, et de rencontrer différents partenaires et associations qui œuvrent autour des enjeux de la cuisine et de l’alimentation, nous avons proposé ces temps de rencontre à divers endroits comme à l’association Coupé Décalé, la MJC Bréquigny, la MCE…

Cette année est celle de la préparation du temps fort Les Banquets. Tout comme l’an passé, nous avons décidé d’aborder cette édition en proposant un thème est celui de cette année sera donc la Pomme.

Le « Réflexoire » fait alors plusieurs propositions qui intégreront Les Banquets :

  • Portraits de Pommes, afin de montrer les variétés de pommes qui existent et de les afficher dans la ville en préambule du temps fort.

  • « Éplucherie », dispositif artistique créé collectivement pour faire connaitre ce fruit symbolique.

En 2021, nous avons repris, malgré, encore une fois, un contexte singulier, nos temps de partage tous les deux mois afin de partager nos questionnements autour de l’alimentation. Cette fois-ci, nous avons décidé de nous concentrer sur une thématique que nous avons choisi collectivement autour de l’histoire du sucre.

Le sucre nous permet d’aborder singulièrement mais ensemble différents enjeux.

Le sucre est :

  • Un aliment qui a influencé la géo-politique, la construction du monde capitaliste, qui a joué un rôle dans la traite négrière puis dans les guerres d’indépendance des pays colonisés.

  • Un aliment dont se sont emparés les lobbys, notamment en imposant le sucre blanc à la place du sucre complet, ce qui a permis d’en vendre deux fois plus.

  • Un aliment pour lequel on développe une très forte addiction.

  • Un aliment pas si vieux, qui entre dans l’alimentation occidentale au 16 ème siècle. Il parait pourtant usuel aujourd’hui, et est présent partout.

 

Ces réflexions ont donné lieu à la création d’un dispositif artistique Avec ou sans Sucre ou chacune des personnes du « Réflexoire » à apporter son savoir-faire et son temps.

 

  • Avec ou Sans sucre (lien avec l’onglet crée), proposition faite au public de rentrer dans un jeu loufoque de pouvoir et d’argent sur la connaissance que nous avons de cet aliment qui semble indissociable de notre alimentation.

 

En 2020, nous nous sommes appuyés sur ce groupe pour faire vivre une édition différente mais malgré tout prolixe, car ensemble nous avons su nous adapter aux circonstances et créer une dynamique positive et volontaire pour questionner notre alimentation et notre convivialité.

Sur cette édition singulière a été créée plusieurs dispositifs par ce groupe de réflexion :

  • « Le Piko-karaoké » : chantons les aliments

  • Des tutos-cuisine inspirés de film pour « apéro-cinatoire »

  • Création de capsule sonore (podcast) autour de l’alimentation et l’érotisme

  • Une collection d’images autour des aliments considérés comme beau ou laid.